jeudi 30 avril 2015

Présentation

Ce texte avait servi comme présentation pour un groupe lors d'une proposition d'atelier , il parle  globalement du mouvement régénérateur et permet de s'en faire une idée.

Bonjour,

Nous nous rencontrons prochainement, pour expérimenter en groupe la pratique du mouvement régénérateur,  Katsugen Undo, qui se traduit ainsi :
 "mouvement de la force à l'origine de la vie" ; on pourrait aussi parler à juste titre  "d'état régénérateur".

Pour nous occidentaux la notion de mouvement est souvent  intimement liée à fabriquer un mouvement, créer un mouvement, répéter, refaire un mouvement...

Alors que  le mouvement régénérateur est une pratique de NON FAIRE.

Le Katsugen-Undo est une pratique au cours de laquelle, après une série de mouvements respiratoires et déclencheurs, visant à rendre propice un état de non-faire, de relâchement, de non-penser ; on laisse le corps s’exprimer spontanément, naturellement. Il y a mouvement visible extériorisés ou non visibles , intériorisés. Le Mouvement régénérateur ne pouvant pas être prémédité , il n'y a pas de leçon à suivre,  de recherche de résultat ou d'effort à fournir.

Ces mouvements de l'être se produisent déjà naturellement chez chacun, sans que nous en ayons conscience. Ainsi notre système involontaire est en permanence très actif. En effet nous baillons spontanément, comme  nous  n'appliquons  aucune volonté  pour faire battre notre cœur, travailler nos viscères, transpirer, trembler etc...etc...
Finalement notre volonté est bien peu de chose par rapport à la vitalité du système involontaire.
Un très bon exemple du mouvement régénérateur naturel, est ce mouvement brusque, soudain, que l'on peut avoir au moment de s'endormir ; c'est le passage entre l'état de veille et de sommeil, on pourrait dire le moment d'entrée dans le "non faire" du sommeil où nos fonctions vitales vont continuer de fonctionner ; nous dormons mais nous sommes toujours vivants !
Aussi si l'on observe les mouvements des jeunes enfants, des nourrissons, l'on ressent bien que ce ne sont pas des gestes,  qu'ils sont sans volonté, sans but ou utilité ; simplement le corps réagit à une stimulation.
L'observation de la nature nous place de suite devant cette évidence.
La pensée est trop lourde pour le mouvement elle lui impose un détour ; dans le mouvement régénérateur, le mouvement parle de lui même, c'est la vie qui aide la vie.
C'est le courant de la vie qui se manifeste tout simplement.
Ce flux, courant de la vie, les japonais le nomment "KI", ce terme qui peut se traduire par, souffle, énergie, fait partie intégrante de leur vie, à tel point qu'il est intraduisible.
La pratique du mouvement régénérateur est une forme d'auto-régulation du "KI".


Si de toute évidence cela permet de dénouer les tensions de toutes sortes qui se sont accumulées et inscrites dans la vie ou le vécu quotidien, de réguler les humeurs, de restaurer la santé, les  vertues thérapeutiques du mouvement régénérateur, n'en sont ni le point de départ ni le but.
Pas plus qu'il ne s'agit d'une thérapie émotionnelle, ou d'un état de transe, on est là, on est bien là, c'est le courant de la vie qui agit.
Si quelque-chose s'exprime, cela s'exprime, mais c'est sans volonté, sans induction, sans attente.

_____________________
.

Cette pratique est issue du Seitai, une méthode de santé non conventionnelle, initiée par Maître Haruchika Noguchi, Seitai signifie "corps ajusté". Elle s'appuie sur les capacités d'auto-guérison du corps humain. 
Pour H.Noguchi la maladie est un désir d'équilibre. La pratique vise à stimuler la sensibilité naturelle du corps à s'auto-restaurer.
Si le Seitai forme de véritables experts de la santé, Le Katsugen undo (mouvement régénérateur) qui en découle , en est en quelque sorte la partie "exotérique",  non technique, destinée à ceux qui recherchent une pratique individuelle pour normaliser leur terrain . Par cette pratique on peut obtenir les mêmes bénéfices qu'avec la pratique de Seitai qui est très technique et est une véritable spécialité.

En France, Le Seitai et le K.Undo furent introduits par Itsuo Tsuda, qui écrivit aussi neuf ouvrages sur la question.

Itsuo Tsuda a défini comme suit cette pratique :

"SANS CONNAISSANCE, SANS TECHNIQUE, SANS BUT"

Il fut l'élève de Haruchika Noguchi, créateur inspiré du Seitai mais aussi de Morihei Ueshiba , ce maître d'arts martiaux, fondateur de l'Aikido et à ce titre, Itsuo Tsuda laisse entendre que si l'Aikido dirige le Ki et le mouvement régénérateur l'équilibre.

________________________

Alors le mouvement régénérateur c'est facile ? Oui nous le pratiquons en permanence sans y prêter attention ; en pratiquant on peut se rendre compte que ce qui semble difficile c'est le NON FAIRE !
Ou plutôt laisser la vie faire.

_______________________
.

Le mouvement régénérateur se pratique seul quotidiennement et en groupe lors de "stages" (pratique continue) et de la pratique de groupe hebdomadaire.
Naturellement par l'effet de groupe et la pratique, le "mouvement" se déclenche  plus facilement, les pratiquants peuvent ainsi en faire l'expérience.
La pratique seule est nourrie de la pratique de groupe et inversement.

Olivier Laude